Rechercher sur Amenhyd
Generic filters

Solution décentralisée de traitement des eaux usées : Cas du village Abbad Chérif

Solution décentralisée de traitement des eaux usées : Cas du village Abbad Chérif

 

Malgré le phénomène d’urbanisation en cours, environ 11,9 millions de la population Algérienne vit toujours dans les zones rurales. Une grande partie de cette population attend toujours des systèmes d’assainissement adéquats afin de garantir la protection de l’environnement et la récupération des ressources. L’objectif 6 des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies prévoit l’accès à un assainissement et une hygiène adéquats et équitables pour tous d’ici 2030 et, dans le même laps de temps, réduire de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et augmenter considérablement le recyclage et la réutilisation. D’autre part, la pandémie de COVID-19 a démontré l’importance cruciale de l’assainissement et de l’hygiène afin de prévenir et de contrôler les maladies. La collecte et le traitement des eaux usées ont un impact énorme sur l’environnement et l’économie, tant au niveau rural que urbain.

Dans ce contexte, les stations décentralisées des eaux usées peuvent jouer un rôle prépondérant pour atteindre ces objectifs.

Les systèmes décentralisés de traitement des eaux usées assurent la collecte et le traitement des eaux usées sur site à proximité de la source de production des eaux usées, soit sur des propriétés individuelles, soit pour un groupe de propriétés. En Algérie, les zones urbaines sont généralement desservies par de vastes réseaux de collecte et une grande installation de traitement centralisée tandis que les localités rurales sont souvent démunies ou non raccordées aux stations de traitement des eaux usées (STEP).

Dans le cas de l’existence d’installation de traitement, leur configuration la plus couramment utilisée est une fosse septique avec lit de lessivage souterrain. Cependant, en raison de réglementations environnementales de plus en plus strictes et de la baisse du coût des technologies avancées de traitement des eaux usées, les formes plus avancées de service décentralisé deviennent de plus en plus adaptées.

Une telle forme de desserte décentralisée des eaux usées est un système membranaire conçu par Amenhyd SPA et qui devrait être prochainement implémenté dans le village de « Abad Cherif », commune située au nord-ouest de la wilaya de Sétif, région caractérisée par un relief montagneux à la frontière de trois wilayas : Bejaia, Sétif et Bordj Bou Arreridj. Cette solution comprend une coagulation floculation et flottation accompagnée d’une décantation et un traitement complémentaire d’ultrafiltration reposant sur la technologie UHS et enfin un système de traitement des boues.

La solution devrait répondre aux objectifs de santé publique, de réutilisation à des fins d’irrigation et d’environnement, et plus intéressant encore, créé des postes d’emploi contribuant ainsi à résorber le chômage local.

Ce projet est le fruit de plus d’un an de planification, de conception et d’approbation, et plusieurs mois de construction du pilote UNA ??. Un examen du projet a identifié plusieurs facteurs clés de succès : une équipe solide axée sur le dépassement des obstacles, une portée clairement définie et des jalons réalisables et le soutien et la patience des parties prenantes.

Cette étude de cas souligne comment une participation d’un industriel et une technologie non conventionnelle permettront la mise en œuvre d’une solution décentralisée de traitement des eaux usées dans une petite collectivité de l’Algérie. Dans ce cas, les résidents n’ont pas à payer le coût en capital initial de la construction d’un nouveau système de traitement des eaux usées ; cependant, la responsabilité sociale de l’entreprise Amnehyd et un engagement privé de conception-construction-exploitation-financement en Algérie – est en cours d’application pour rendre ce projet viable.

Share

0

blank
blank