Rechercher sur Amenhyd
Generic filters

Technologies de traitements des eaux pour industries pharmaceutiques

Technologies de traitements des eaux pour industries pharmaceutiques

La qualité de l’eau pour usage pharmaceutique est gouvernée par des instruments réglementaires très stricts en matière d’exigences de pureté et de propriétés intrinsèques irréprochables. La qualité requise concerne aussi bien les eaux de process que les eaux de rejets. Ces derniers doivent être traités dans le but d’éliminer la présence de contaminants dont l’impact sur la santé et l’environnement sont néfastes. Quant aux eaux destinées à la production des médicaments ou à la stérilisation des équipements, les normes de puretés ne peuvent être atteintes qu’après traitements avancés dépendant des teneurs des matières présentes dans l’eau. Cette ressource est considérée comme matière première essentielle dans de nombreuses préparations pharmaceutiques telles que les préparations liquides orales non stériles, et les formes semi-solides comme les gels et les crèmes.

Il faut reconnaitre que l’émergence de l’industrie pharmaceutique représente un acquis en faveur d’une meilleure qualité de vie des citoyens mais aussi d’une amélioration du système de santé et des retombées socio-économiques positives. Cependant, la pollution engendrée devient de plus en plus préoccupante et cause un sérieux préjudice au bon fonctionnement des stations d’épurations.

technologies de traitement des eaux dans l'industrie pharmaceutique

Les rejets pharmaceutiques sont connus pour avoir des compositions très variables rendant leur conduite vers une centralisation dans des stations de traitement délicate. L’idéal est de doter chaque industrie pharmaceutique par un dispositif de traitement adéquat et conforme à la nature de l’effluent rejeté. En effet, dans le rejet, on s’attend souvent à des DBO très élevés, des rapports DCO/DBO faibles, des matières en suspensions importantes et des pH très variés. De plus, la présence des endotoxines (composants des lipopolysaccharides) et autres micoorganismes exige des contrôles rigoureux et des suivis permanents de l’eau traitée jusqu’à sa débouchée finale.

L’eau de l’industrie pharmaceutique est contrôlée aussi bien en amont qu’en aval de l’usine :

Parmi les traitements recommandés pour les eaux pharmaceutiques, on cite :

blank

Outre ces trois procédés dont l’efficacité est reconnue notamment dans le registre des eaux de rejets pharmaceutiques mais aussi et surtout pour la production de vapeurs purifiées ou des eaux d’injection comme dans le cas du process dit « flash » ou à multiple effet, on peut également inscrire plusieurs autres procédés de traitements avantageux et tributaires des qualités existantes et celles visées, comme par exemple :

Les traitements pharmaceutiques peuvent donc englober des méthodes physiques (flottation, sédimentation, adsorption), chimiques (précipitation, échange d’ions), thermiques (évaporation, condensation) ou biologiques (boues activées, disques rotatifs, bioréacteurs).

Il est bien entendu admis, que le choix du traitement approprié doit être confié à la technique permettant de répondre efficacement aux exigences des pharmacopées et des normes réglementaires.

Share

0

blank
blank